Antoine Vey

Avocat Associé
Ces dernières années, Antoine Vey a axé le développement de son activité sur le droit pénal des affaires et la pratique internationale. Il a pris part à des procès fortement médiatisés, par exemple dans le cadre de litiges financiers ou de santé publique. Au-delà de l'activité contentieuse, il conseille des artistes et des galeries. Il intervient régulièrement à l’étranger, notamment en Suisse, au Royaume-Uni et sur le continent africain.

Diplômé d’un Master of Arts (Law) de l’Université de Cambridge, qui lui a attribué le « William Senior Prize for law » en 2006, Antoine Vey est également titulaire d’un Master de Droit Privé Général de l’Université Paris II Panthéon Assas et diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (filière affaires publiques). Ancien Secrétaire de la Conférence du Barreau de Paris, il enseigne à Sciences-Po et à l’École de Formation du Barreau de Paris depuis 2010. Il a auparavant exercé au sein des cabinets Metzner & Associés, puis Spinosi & Sureau et a travaillé dans plusieurs départements contentieux de cabinets internationaux. Il a été récemment classé par le magazine Les Échos comme faisant partie de la nouvelle génération d'avocats incontournables en droit pénal des affaires

Ses récentes interventions ont notamment concerné :

- La représentation devant les organes juridictionnels des Nations-Unies d’opposants politiques, victimes de détentions arbitraires et des traitements inhumains au Cameroun ;
- La coordination de la stratégie de contentieux d’un important groupe étranger dans le cadre d’une procédure fiscale ;
- La défense d’un élu mis en cause devant le tribunal correctionnel pour des faits de fraude fiscale, blanchiment et corruption ;
- La représentation dans le cadre d’une information judiciaire d’un groupe de victimes d’escroqueries financières en Asie (plus de 200 plaignants) ;
- La défense d’un cadre d’une entreprise mis en cause pour des faits de financement du terrorisme ;
- La défense de clubs sportifs dans le cadre de l’application des règles dites du « fair-play financier » et plus largement, de différents sportifs professionnels dans le cadre de leurs relations avec les clubs et les sponsors ;
- La défense des victimes de l’amiante dans le cadre d’actions pénales engagées notamment contre les lobbyistes et les industriels ;
- La représentation de plusieurs élus mis en cause par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, pour divers manquements aux obligations déclaratives ;
- Le conseil de marchands d'art poursuivis dans le cadre de litiges relatifs à l’origine d’ œuvres mises en vente sur le marché et/ou dans le cadre de divers litiges commerciaux ;
- La défense du propriétaire d’un vignoble de renom mis en examen pour des faits de prise illégale d’intérêts ;
- La défense de ressortissants français arrêtés à l’étranger (Royaume-Uni, Serbie, Chine, République Dominicaine, etc.).


Assistante : Naomi El Mouatacim